Echanges à bâtons rompus avec les Burkinabè du Sénégal

Séjour du Président du Faso au Sénégal : Echanges à bâtons rompus avec les Burkinabè du Sénégal

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, s’est entretenu avec ses compatriotes résidant à Dakar, en fin d’après-midi du 14 octobre 2017 à la résidence de l’Ambassadeur du Burkina au Sénégal.
Le mot introductif à cette rencontre a été fait par Madame Aline KOALA, Ambassadeur du Burkina Faso auprès de la République du Sénégal. Elle a rappelé que c’est la seconde fois que le Président Roch Marc Christian KABORE dégage de son temps pour s’entretenir avec ses compatriotes du Sénégal après la rencontre de juin 2016. 
Madame KOALA a profité de l’occasion pour faire le bilan des relations entre le Sénégal et le Burkina, caractérisées notamment par la bonne entente, les liens forts existant entre les deux chefs d’Etat et des relations diplomatiques exemplaires dont le point d’orgue est la présente visite d’amitié et de travail du Président du Faso. 
Parlant des Burkinabè du Sénégal, Madame l’Ambassadeur a dit au chef de l’Etat qu’il peut être fier de ses compatriotes du Sénégal qui sont organisés soit en associations, en amicales, en unions, etc. et qui mènent de multiples actions de solidarité et des activités culturelles et récréatives très prisées par eux-mêmes, voire par d’autres communautés étrangères.
Elle a clos son intervention en rappelant le projet de construction d’une ambassade dont le terrain est déjà acquis et la nécessité d’acquérir un autre terrain aux fins d’édifier la résidence.
Après l’Ambassadeur Aline KOALA, ont pris la parole tour à tour, le président de l’Association des étudiants burkinabè au Sénégal, Madame Augustine KIBA, la présidente de l’Union des femmes burkinabè au Sénégal, Monsieur TAhirou OUATTARA, le président de l’Union fraternelle des ressortissants burkinabè vivant au Sénégal, le secrétaire général de l’Association des scolaires du Burkina au Sénégal et enfin le doyen des Burkinabè vivant au Sénégal. 
Les attentats terroristes, l’opération 40 000 logements, les conditions d’études et de vie des étudiants, la disponibilité des compétences dont regorge la diaspora pour participer à l’œuvre de construction nationale ont été les thèmes clés de leurs interventions. Y figuraient aussi la participation de la diaspora aux activités politiques, notamment l’élection présidentielle de 2020, l’acquisition de documents administratifs, etc.
Le Président du Faso, avant que des réponses aux préoccupations spécifiques ne soient apportées soit par lui-même, soit par les membres du gouvernement, a fait à ses compatriotes du Sénégal, le point de la vie nationale au pays dont l’élément majeur est la problématique sécuritaire. Il leur a expliqué les desseins des terroristes, salué l’action quotidienne des Forces de Défense et de Sécurité et invité la diaspora à s’impliquer dans la lutte contre le terrorisme. Le chef de l’Etat a enfin rappelé la détermination des dirigeants à poursuivre l’œuvre inlassable de développement, nonobstant les coups de boutoir des ennemis du Burkina Faso.

DCPF et GUIGUENDE Moumini